L’équipe féminine nigériane de bobsleigh se qualifie pour les JO 2018, une première pour l’Afrique - heroine

L’équipe féminine nigériane de bobsleigh se qualifie pour les JO 2018, une première pour l’Afrique

Elles sont trois et viennent d’entrer dans l’histoire : l’équipe féminine de bobsleigh du Nigeria s’est qualifiée pour les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang 2018, devenant ainsi la première équipe d’Afrique, équipes féminines et masculines confondues, à participer à l’événement dans cette discipline. 

Crédit photo : @bsfnigeria

Leur parcours n’est pas sans rappeler la qualification improbable de l’équipe masculine de bobsleigh de Jamaïque, qui avait participé aux JO de 1988 de Calgary au Canada, inspirant ensuite le film «Rasta Rockett» sorti en 1993.

Formée en 2016, l’équipe nigériane est composée de trois anciennes sprinteuses : l’une d’entre elles, Seun Adigun, avait notamment participé au 100 mètres haies aux JO de 2012, deux ans après être devenue championne d’Afrique. Nées et élevées aux Etats-Unis, Seun Adigun, Ngozi Onwumere et Akuoma Omeoga, qui vont concourir pour le Nigeria, ont réussi leur dernière descente de qualifications jeudi à Calgary. « Nous sommes littéralement en extase. C’est le moins que l’on puisse dire. Nous sommes tellement fiers de notre équipe féminine de bobsleigh, qui s’est qualifiée pour les Jeux olympiques d’hiver », s’est réjouie la fédération nigériane.

Pour pouvoir s’entraîner et participer aux compétitions de bobsleigh, les athlètes ont récolté 75 000 dollars grâce à une campagne de crowdfunding. Elles ont également réussi à attirer des sponsors prestigieux comme Visa ou la marque de vêtements de sport Under Armor via une campagne marketing active sur les réseaux sociaux.

Au Nigeria, beaucoup ont été surpris d’apprendre la qualification des trois jeunes femmes. Le bobsleigh est un sport assez méconnu dans ce pays. Il y fait d’ailleurs entre 24 et 32°C l’hiver, ce qui laisse peu d’opportunités de s’adonner à des sports d’hiver.

Les trois Nigérianes pourraient bien ne pas être les seules représentantes de leur pays en Corée du Sud. Leur compatriote Simidele Adeagbo est toujours en course pour se qualifier en skeleton. Une participation est déjà un événement pour ces athlètes, mais un podium constituerait un exploit historique. Aucun Africain ou Africaine n’a jusque-là décroché de médaille lors des Jeux olympiques d’hiver.

Partager cet article

Zorgua

https://twitter.com/CHorgua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *