Dorine Bourneton, première femme paraplégique à devenir pilote de voltige

Dorine Bourneton, première femme paraplégique à devenir pilote de voltige

Enfant, elle était fascinée par les histoires sur la conquête du ciel que lui racontait son père, passionné d’aviation. Malgré l’accident d’avion qui lui a fait perdre l’usage de ses jambes à l’âge de 16 ans, Dorine Bourneton n’a pas abandonné ses rêves d’altitude et est devenue la première femme paraplégique pilote de voltige au monde.

Crédit photo : http://www.dorinebourneton.fr

Le week-end dernier, Dorine Bourneton a fait tourner la tête des visiteurs du meeting aérien « L’Air en fête », basé sur le site de l’aéroport de Morlaix Ploujean dans le Finistère. Quelques semaines plus tôt, c’était lors de l’édition 2017 du Salon du Bourget qu’elle faisait la démonstration de ses talents de voltigeuse à bord de son Cap 10.

Des vols qui s’avèrent d’autant plus exceptionnels que Dorine les a effectués alors qu’elle a perdu l’usage de ses jambes en 1991, à 16 ans à peine, à la suite d’un accident d’avion qui l’a laissée seule survivante du crash.

Quand elle apprend qu’elle ne peut plus marcher, Dorine se dit qu’elle volera. Un an avant l’accident, elle s’était inscrite à l’aéro-club d’Auvergne. La perte de ses jambes ne fit que renforcer sa volonté, lui faisant obtenir en 1995, soit quatre ans après l’accident, son brevet de pilote sur un avion équipé de commandes manuelles.

Cet handicap, elle en fait son combat : elle créée en 1997 la Commission Pilotes Handicapés, avec pour principal objectif de mettre en place une nouvelle réglementation en faveur des handicapés. Son engagement et son action permanente auprès des autorités aéronautiques françaises portent leurs fruits en 2003, lorsque Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports, signe l’arrêté qui autorise les personnes handicapées à devenir pilote professionnel.

Femme de défis, Dorine touche à tous les domaines et enchaîne les prouesses : prestations de vol, meneuse de la Patrouille Bleu Ciel, voltige au Salon du Bourget, écriture de son autobiographie « Au-dessus des nuages »… Un film documentaire lui est également consacré, dans lequel elle revient sur son expérience.

En 2014, elle s’adonne à la voltige aérienne et débute une formation à l’AVA (Amicale de Voltige Aérienne), l’école de voltige la plus titrée de France. Son avion sera le premier avion de voltige à commandes manuelles.

Le 6 mai 2015, sur le terrain de Montluçon-Gueret, elle accomplit une première mondiale : seule aux commandes d’un Cap 10 adapté, elle enchaîne les figures. Une prouesse qui la fait devenir la seule femme au monde paraplégique pilote de voltige.

Très vite, elle atteint un niveau mondial et présente des spectacles aériens de voltige au niveau professionnel. En 2015 toujours, elle est médaillée de l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Elle dédie cette distinction « à l’ensemble des personnes qui ont subi un accident de la vie et qui doivent lutter chaque jour avec courage pour continuer à vivre dans un monde souvent hostile ».

 

Du haut de ses 42 ans, Dorine Bourneton a encore la tête pleine de rêves et entend bien danser dans les airs, malgré son handicap, et ce pour longtemps.

Partager cet article

Zorgua

https://twitter.com/CHorgua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *